En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Logo BIA

Biopolymères Interactions Assemblages

GDR DUMBIO : Groupement de recherche "Durabilité et matériaux biosourcés"

GDR DUMBIO : Groupement de recherche "Durabilité et matériaux biosourcés"
Le GDR DUMBIO a été créé courant 2021 à la suite du GDR Symbiose. Il a pour but de partager les savoir-faire dans le domaine des matériaux biosourcés.

Contexte et objectifs

Les contraintes environnementales, énergétiques et économiques constituent des défis et opportunités qui permettent aux matériaux biosourcés et aux biopolymères de se positionner comme des alternatives d’intérêt aux molécules pétrosourcées. 
DUMBIO a pour but de partager les savoir-faire dans le domaine des matériaux biosourcés. DUMBIO vise également à revisiter la matière première et les procédés de transformation des matériaux biosourcés de façon à faire émerger des fonctionnalités indispensables pour agrandir leurs champs d’application. Enfin, DUMBIO a pour objectif de développer des métriques et indicateurs susceptibles d'évaluer l’impact des nouvelles pratiques qui seront préconisées dans le cadre plus général de la bioéconomie.
Le GDR DUMBIO est dirigé par Isabelle Capron (INRAE BIA-Nantes) et Christophe Chassenieux (CNRS Le Mans Université). Il rassemble 160 chercheurs et chercheuses impliqués au sein de 30 laboratoires, avec le soutien de 2 start-ups et de la fédération de recherche INCREASE.
Le GDR est structuré autour de 4 axes thématiques : 
  • Axe 1 : Matériaux biosourcés et biopolymères massiques
  • Axe 2 : Matériaux biosourcés et biopolymères solvatés
  • Axe 3 : Procédés pour matériaux avancés
  • Axe 4 : Impacts environnementaux, économiques et sociétaux

Prospectives

Axe 1 : Il s’agit de générer de nouveaux matériaux de structure biosourcés comme des (nano)composites entièrement biosourcés en envisageant de nouvelles sources de biopolymères issues de co-produits de fractionnement, de sources renouvelables innovantes ou de déchets dans l'objectif de valoriser l’intégralité de la ressource. Le potentiel de ces systèmes massiques en termes de propriétés spécifiques (mémoire de forme, propriétés optiques, …) sera exploré de manière à adresser des enjeux de niche à forte valeur ajoutée.
Axe 2 : On générera une vaste librairie de synthons multifonctionnels comme précurseurs de systèmes solvatés d’intérêt (suspensions, émulsions, coacervats, hydrogels, ionogels, membrane…) via la mise en œuvre de chimies respectueuses, efficientes et sélectives. En milieu solvant, ces synthons seront assemblés en structure plus ou moins complexe dont les relations structure/propriété seront établies à différentes échelles de temps et de longueur.
Axe 3 : On s’intéressera au développement et à l’optimisation de procédés d’élaboration des matériaux des axes 1 et 2 (fabrication additive, milli et microfluidique, électrofilage, modification par ultrason, microonde ou plasma) considérés individuellement ou couplés. Nous proposerons des évolutions organisationnelles de ces procédés permettant l'optimisation de l’efficacité de chacune des étapes de la transformation en prenant en compte la variabilité de la matière première (liée soit aux variations climatiques, géographiques, biologiques de la biomasse, soit au gisement des matériaux recyclés soit enfin aux procédés d’extraction et de recyclage mis en œuvre pour recouvrer les biopolymères et les synthons).
Axe 4 : La « pertinence » des propositions issues des 3 premiers axes sera challengée via des métriques et indicateurs liés notamment à l’économie circulaire et durable. Il s’agit de quantifier l’impact environnemental et économique de tels synthons et matériaux biosourcés sur tous les stades du cycle de vie : extraction, fonctionnalisation, mise en œuvre/transformation tout en cherchant à améliorer la circularité des flux, le recyclage des produits et des déchets et à minimiser la toxicité éventuelle des produits issus de leur (bio)dégradation. Il s'agit d'envisager dès les premiers stades de transformation une utilisation en cascade des ressources et ainsi étendre sa disponibilité. Cette réflexion n’intègre pas seulement les aspects scientifiques traités dans les trois autres axes mais d’autres économiques et sociétaux à l’interface avec des champs disciplinaires plus centrés sur des préoccupations SHS et agro-économiques.
Le site internet est actuellement en construction.