En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo BIA

Biopolymères Interactions Assemblages

16/12/2019 : Soutenance de thèse - Veronica NESSI

Veronica Nessi a soutenu sa thèse de doctorat intitulée "Development of starch-based nanocomposites and potentiality of application as biomaterials", le 16 décembre 2019.
 

Titre : Elaboration de nanocomposites à base d'amidon et potentiel d'application dans le domaine des biomatériaux

[Development of starch-based nanocomposites and potentiality of application as biomaterials.]

Composition du jury

  • Pr. Jean-Marie RAQUEZ, Université de Mons (Belgique) – Rapporteur
  • Pr. Pedro FARDIM, KU LEUVEN (Belgique) – Rapporteur
  • Pr. Marie de LAMBALLERIE, Oniris (France) – Examinatrice
  • Dr. Graciela PAVON-DJAVID, Université Paris 13 (France) – Examinatrice
  • Dr. Denis LOURDIN, INRA Biopolymères Interactions et Assemblages –  Directeur de thèse
  • Pr. Valérie GAUCHER, Université de Lille –  Co-directrice de thèse
  • Dr. Chloé CHEVIGNY, INRA Biopolymères Interactions et Assemblages – Co-encadrante de thèse
  • Dr. Nicolas DESCAMPS, Roquette (France) – Membre invitée

Résumé

L’objectif principal de cette étude est de caractériser les relations structure-propriétés en condition physiologique de matériaux composites produits par extrusion à partir d’amidon de pomme de terre plastifié avec du glycérol et renforcés par des nanocristaux de cellulose (CNC) ou de chitine (ChNC). Afin de prédire leur comportement dans des applications biomédicales telles que les implants dégradables, la structure à différentes échelles (masse moléculaire, structure cristalline et locale, structure granulaire de l’amidon) est reliée aux propriétés mécaniques à sec des matériaux et à leur comportement en conditions physiologiques (gonflement, dégradation enzymatique, libération du plastifiant). Une étude préliminaire sur des matrices d’amidon pur a permis de dissocier l’effet des paramètres d’extrusion et du plastifiant de ceux des nanoparticules. Les composites contenant jusqu’à 2.5% de CNC présentent un gonflement réduit et une hydrolyse enzymatique ralentie comparé à une matrice d’amidon pur, ce qui est attribué aux interactions amidon/cellulose. En revanche, un effet opposé est observé pour des concentrations supérieures en CNC (5-10%) ou lorsqu’on utilise de la chitine. Ce résultat est vraisemblablement dû à l’agrégation et/ou à la dispersion hétérogène des cristaux dans la matrice d’amidon. Afin d’étudier la réponse in vitro des matériaux, des tests de cytotoxicité et d’adhérence cellulaire ont été réalisés pendant 24 et 48h sur des cellules épithéliales et fibroblastiques. Les matériaux ne sont pas cytotoxiques selon les tests réalisés mais des tests plus précis, spécifiquement pensés pour les nanoparticules, devraient être réalisés pour évaluer leur innocuité.

Abstract

The main purpose of this study is to characterize the structure-properties relationships in physiological conditions of composite materials developed by extrusion from potato starch plasticized with glycerol and reinforced with cellulose (CNCs) or chitin (ChNCs) nanocrystals. To predict their behavior in biomedical applications such as degradable implants, the multi-scale characterization of the structure (molecular mass, crystalline and local structure, starch granular structure) is linked to the mechanical properties of the materials at the dry state and their behavior in physiological conditions (swelling, enzymatic degradation, release of the plasticizer). A preliminary study on purely starch-based matrices has enabled to separate the effects of extrusion parameters and plasticizer from the ones of the nanofillers. The samples, up to 2.5wt% CNCs, present a milder swelling and slowed-down enzymatic hydrolysis when compared to a pure starch-based matrix, due to strong starch/nanofiller interactions. However, the opposite effect (stronger swelling, faster hydrolysis) is observed when increasing the CNCs concentration (up to 10wt%) or by replacing cellulose with chitin: this comes from the nanocrystals aggregating and/or dispersing more heterogeneously in the matrix. In order to study the in vitro response to these materials, cytotoxicity and cellular adhesion assays have been developed for 24 and 48h by using epithelial and fibroblastic cells. All matrices and composite materials are non-cytotoxic within the limits of these tests but more precise tests, specific to nanofillers, should be performed to evaluate their safety more accurately.