En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Soutenance de Thèse de Caroline Constancis

Soutenance Constancis
Caroline Constancis soutiendra sa thèse le 30 septembre 2021 à 14 h - La Chantrerie – Nantes à Oniris sur : L'élevage des veaux laitiers sous nourrices en agriculture biologigue : description des pratiques et étude épidémiologique de la cryptosporidiose et des strongyloses digestives et respiratoires
Membres du jury :
  • Rapporteurs :
    • Philippe JACQUIET, Professeur, École Nationale Vétérinaire de Toulouse, France
    • Nathalie MANDONNET, Directeur de recherche INRAE, UMR URZ, Antilles-Guyane
  • Examinateurs :
    • Yannick LE COZLER, Professeur, L'Institut Agro, Rennes, France
    • Félix HECKENDORN, Président FiBL France, Eurre, France
    • Bruno MARTIN, Ingénieur de recherche INRAE, UMR Herbivores, Saint-Genès-Champanelle, France
  • Directeur de thèse :
    • Christophe CHARTIER, Professeur, ONIRIS, Nantes, France
  • Co-encadrant de thèse :
    • Nadine RAVINET, Maître de conférence, ONIRIS, Nantes, France
    • Florence HELLEC, Ingénieur d'étude INRAE, UR ACT-ASTER, Mirecourt, France
Résumé :

L’élevage des veaux laitiers avec des vaches nourrices se développe en France depuis 2010 mais reste peu documenté en particulier en ce qui concerne son impact sur la santé des veaux. Le premier objectif de la thèse était de décrire ce système et la perception que les éleveurs en ont. Le second objectif était l’étude épidémiologique de deux parasitoses majeures des veaux : la cryptosporidiose en période néonatale et les strongyloses digestives et respiratoires lors des 2 premières saisons de pâturage (SP1 et SP2). Dans 20 fermes élevant des veaux sous nourrice, des entretiens ont été conduits, et les veaux ont fait l’objet d’un suivi parasitaire pendant deux ans. Après une phase avec la mère et une phase d’allaitement artificiel optionnelle, les veaux sont adoptés par une nourrice à 8 jours puis sortent au pâturage à 1 mois et sont sevrés entre 4 et 10 mois. Les éleveurs perçoivent dans ce mode d’élevage une amélioration du bien-être, de la croissance et de la santé des veaux. L’excrétion d’ookystes de Cryptosporidium, bien que globalement faible, était plus fréquente lorsque la contamination environnementale était favorisée. En SP1, l’infestation par les strongles
digestifs était basse en raison d’un effet de dilution dû aux nourrices et les strongles respiratoires, présents dans la majorité des lots, ont entrainé peu de signes cliniques. En SP2, l’exposition aux strongles digestifs a été forte notamment chez les génisses ayant peu pâturé en SP1avec peu de veaux par nourrice, ce qui suggère un défaut d’acquisition d’immunité dans ces lots. Des études complémentaires sont nécessaires pour mesurer l’impact zootechnique de ces infestations chez les génisses lors de la SP2.

Mots clés :

Veaux laitiers, Vaches nourrices, Agriculture biologique, Cryptosporidium, strongles gastro-intestinaux, strongles respiratoires.