En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Modéliser la transmission et la maîtrise de la paratuberculose en troupeau bovin laitier irlandais avec un vêlage groupé printanier

Schematic overview of herd management in a typical Irish spring calving dairy herd.
La paratuberculose bovine est une infection bactérienne chronique de l'intestin qui entraîne des pertes importantes dans les exploitations laitières. En Irlande, le système laitier utilise l'herbe pâturée comme principale source d'alimentation des bovins en lactation, impliquant que les naissances de veaux ont lieu au printemps dans la majorité des troupeaux. Pour comprendre comment maîtriser la paratuberculose dans les troupeaux bovins laitiers irlandais, il faut tenir compte de cette démographie saisonnière des troupeaux. Le modèle épidémiologique français sur la paratuberculose a été adapté et a permis de simuler la dynamique de transmission en contexte saisonnier et d’évaluer différentes options de maîtrise. L'exposition des veaux à des environnements contaminés par les vaches reste dans ce contexte saisonnier le principal risque à maîtriser, en particulier pour les jeunes veaux, les plus sensibles à l’infection. Les tests et l'abattage des animaux excréteurs permettent une maîtrise efficace à condition de les utiliser avant la période de vêlage, de manière à réduire le nombre de vaches fortement excrétrices présentes à la naissance des veaux.

Contexte et enjeux :

La paratuberculose est une infection bactérienne chronique de l'intestin des bovins causée par Mycobacterium avium sous-espèce paratuberculosis (Map). En Irlande, la dynamique de la population des troupeaux est saisonnière car les vaches en lactation sont principalement nourries au pâturage. En outre, les veaux peuvent paître dans les pâturages adjacents aux vaches ou être complètement séparés des vaches pendant la période de pâturage, ce qui influence également leur exposition à la carte. Une telle saisonnalité pourrait avoir un impact sur la propagation et le contrôle de la carte à l'échelle du troupeau. Pour aborder cette question, une approche de modélisation mécaniste est appropriée, permettant de comparer facilement les scénarios. Par conséquent, pour mieux comprendre la propagation de la carte dans les troupeaux laitiers irlandais, nous avons utilisé un modèle stochastique basé sur les individus qui tient compte de la dynamique saisonnière de la population. Ce modèle a été utilisé pour étudier la probabilité de persistance de Map dans le temps, la prévalence au sein du troupeau, l'importance relative des voies de transmission, et pour évaluer les stratégies de contrôle par test et abattage.

Résultats :

Nous avons simulé un troupeau laitier irlandais typique comptant en moyenne 82 vaches en lactation, soit 112 animaux au total. Chaque scénario a été itéré 1 000 fois pour ajuster les variations dues à la stochasticité. La carte a été introduite dans le troupeau totalement naïf par l'achat d'une vache primipare modérément infectieuse. On a considéré que l'infection persistait lorsqu'au moins un animal infecté restait dans le troupeau ou lorsque Map était présent dans l'environnement. La probabilité de persistance de la carte 15 ans après son introduction était comprise entre 32,2 et 42,7 % lorsque les veaux et les vaches étaient en contact au pâturage, et entre 18,9 et 29,4 % lorsque les veaux et les vaches étaient séparés au pâturage. Les scénarios de test et de réforme consistaient à réformer les vaches hautement positives dans les 13 ou 4 semaines suivant la détection, et à garder les veaux nés de vaches hautement positives vs à les retirer. La stratégie la plus efficace consistait à réformer les vaches hautement positives dans les quatre semaines suivant la détection. L'élimination de la progéniture des mères fortement testées positives n'a pas affecté la persistance de la carte et la prévalence au sein du troupeau. La prévalence moyenne 15 ans après l'introduction de la carte était la plus élevée (63,5 %) lorsque les veaux et les vaches étaient en contact au pâturage. La prévalence moyenne était inférieure de 15 % (diminution absolue) lorsque les vaches étaient réformées dans les 13 semaines, et de 28 % lorsqu'elles étaient réformées dans les 4 semaines.

 

Perspectives :

Autour du vêlage, le taux d'infection était élevé, les veaux étant infectés in utero ou via l'environnement intérieur général, les deux principales voies de transmission. Pendant le reste de l'année, le taux d'incidence était relativement faible, la plupart des veaux étant infectés au pâturage lorsqu'ils étaient en contact avec les vaches. Le dépistage et la mise à la réforme ont été une stratégie de contrôle efficace lorsqu'ils ont été utilisés avant la période de vêlage pour minimiser le nombre de vaches hautement infectieuses présentes lors de la naissance des veaux. L'évaluation de ces stratégies de contrôle devrait maintenant être étendue à l'échelle inter-troupeaux, afin de tenir compte de la diversité de la gestion des troupeaux (taille, renouvellement, etc.) et des multiples introductions de la carte dans les troupeaux en raison du commerce des animaux.

Valorisation :

Ce travail est une collaboration entre l'INRAE, Oniris Nantes et University College Dublin (UCD). Il fait partie du projet NexusMap et est financé par l'UCD.

Références bibliographiques :

Biemans, F., Ben Romdhane, R., Gontier, P., Fourichon, C., Ramsbottom, G., More, S.J., Ezanno, P., 2021. Modelling transmission and control of Mycobacterium avium subspecies paratuberculosis within Irish dairy herds with compact spring calving. Preventive Veterinary Medicine, 186, 105228

doi.org/10.1016/j.prevetmed.2020.105228

paratuberculosisireland

Aperçu schématique de la gestion du troupeau dans un troupeau laitier irlandais typique à vêlage de printemps.