En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Living Lab Usage prudent des antibiotiques en élevages de porcs et volailles

Living Lab Usage prudent des antibiotiques en élevages de porcs et volailles
Un Living Lab réunissant le Ministère de l’Agriculture (DGAl), les instances vétérinaires (ordre, syndicat, organisations techniques) et les interprofessions et instituts techniques des filières porcine et avicole françaises a été constitué dans le cadre du projet H2020 ROADMAP (Rethinking Of Antimicrobial Decision systems in the Management of Animal Production, https://www.roadmap-h2020.eu). La méthode ImpresS ex ante développée par le CIRAD facilite le processus participatif pour définir le champ d’action du collectif et aboutir à la construction des stratégies permettant de progresser vers un usage des antibiotiques vertueux (vers le « mieux » plutôt que seulement vers le « moins ») et garantissant la santé et le bien-être des animaux, la perennisation de ces filières et du maillage vétérinaire sur le territoire. Les stratégies sélectionnées seront validées en collaboration avec d’autres parties prenantes (distributeurs, consommateurs). Ces travaux s’inscrivent dans les dispositifs nationaux et européens encadrant l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire (plan Ecoantibio, feuille de route interministérielle Une Seule Santé, obligation règlementaire de remontée des données de vente et d’usage d’antibiotiques) et seront intégrés dans la construction du Plan EcoAntibio 3 du Ministère de l’Agricuture.

Contexte et enjeux

Dans le cadre du projet H2020 ROADMAP (Rethinking Of Antimicrobial Decision systems in the Management of Animal Production) coordonné par l’INRAE (https://www.roadmap-h2020.eu), douze Living Labs visant à co-construire des stratégies pour un usage plus prudent des antibiotiques ont été mis en place. En France, un de ces dispositifs participatifs concerne les élevages porcins et avicoles, dans lesquels l’usage des antibiotiques a été fortement réduit mais pour lesquels il convient désormais de ne plus considérer ce seul aspect quantitatif. En effet, dans ces filières, des démarches de type labels ou chartes « sans antibiotique » ont émergé qui peuvent constituer une atteinte à la santé et au bien-être des animaux en empêchant l’usage thérapeutique des antibiotiques sur des animaux malades. Ce Living Lab réunit le Ministère de l’Agriculture (DGAl), les instances vétérinaires (ordre, syndicat, organisations techniques) et les interprofessions et instituts techniques des filières porcine et avicole. La méthode ImpresS ex ante développée par le CIRAD y est utilisée pour faciliter le processus participatif.

Résultats

Les étapes du processus ImpresS ex ante se déroulent à travers les réunions (deux déjà organisées, deux à venir au premier trimestre 2022) dans le but d’identifier des stratégies collectives à mettre en œuvre. Une analyse sytémique du contexte d’intervention a été conduite et une vision du futur partagée et souhaitable en matière d’usage prudent des anitibiotiques a été formulée (celle-ci regroupe un ensemble d’intentions communes et une variété d’impacts souhaitables). Le champ d’action de l’intervention du collectif (i.e. sur lequel celui-ci est légitime) a été défini pour servir de base à la construction des stratégies nécessaires au succès de l’intervention. Les stratégies seront sélectionnées par les acteurs car susceptibles de permettre de progresser vers un usage des antibiotiques vertueux (vers le « mieux » plutôt que seulement vers le « moins ») permettant de garantir la santé et le bien-être des animaux, la perennisation de ces filières et du maillage vétérinaire sur le territoire.

Perspectives

Un élargissement du collectif à d’autres parties prenantes (distributeurs, consommateurs) est envisagé pour valider les stratégies sélectionnées. La mise en place de ces stratégies donnera lieu à des projets de recherche spécifiques.

Valorisation

Outre les publications scientifiques et autres supports de communication sur les résultats de ce processus participatif, ces travaux contribueront à la version 3 du plan Ecoantibio donc la construction va débuter en 2022 en même temps que la révision de la feuille de route interministérielle Une Seule Santé. De même, ces travaux vont nourrir la réflexion autour des moyens mis en œuvre pour répondre à la réglementation européenne qui impose la remontée des données de vente et d’usage d’antibiotiques.