En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Biologie Epidémiologie et Analyse de Risque en santé animale

BIOEPAR - http://www6.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Infection par le virus de la Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers

Les baisses de performances de reproduction et de production de lait associée à l’infection d’un troupeau bovin laitier par le virus de la Bluetongue sérotype 8 (BTV-8) sont importantes et durent plusieurs semaines. Des dégradations marquées des performances ont également été mises en évidence dans les troupeaux situés en zone infectée mais non notifiés par le système de surveillance. Ceci montre que l’impact de l’épizootie a été très supérieur aux effets décrits dans les troupeaux notifiés. Un effet secondaire de la vaccination sur la fertilité a été identifié mais est très limité comparativement aux effets de l’infection.

Contexte/enjeux/ problématique nationales et/ou internationales

Suite à l’émergence du BTV-8 en Europe du nord en 2006, une vaccination a été mise en place en France pour limiter la propagation du virus. Aucune évaluation ex ante du ratio bénéfice/risque de la vaccination n’a été réalisée. Ce type d’évaluation nécessite des connaissances notamment sur les pertes causées par la maladie et sur de potentiels effets secondaires de la vaccination sur les performances des bovins.

L’exposition au BTV-8 sur les performances entraîne une dégradation des performances zootechniques des animaux : baisses de performances de reproduction et de production de lait. Cependant, les pertes associées n’ont pas été précisément quantifiées.

 

Résultats

L’infection par le BTV-8, dans une population de bovins antérieurement naïfs, est associée à des baisses de performances de production de lait et de fertilité et une augmentation du risque d’avortement. Ces effets sont importants en termes d’amplitude et de durée (diminution de 3% de lait sur une période de 6 mois et 12% de la fertilité en moyenne dans les troupeaux infectés où des signes cliniques ont été observés et notifiés).

Des baisses de fertilité ont également été mises en évidence dans les troupeaux non notifiés infectés par le dispositif de surveillance, et situés dans des zones de l’épizootie. Cet effet correspond à 60% de l’effet quantifié dans les troupeaux notifiés infectés. Cet effet a pu être estimé grâce à une méthode innovante de statistique spatiale, le krigeage, qui a permis de prédire une date d’infection probable pour ces troupeaux. Si l’on considère les effets à l’échelle d’une région, les pertes cumulées de l’infection sont donc importantes. Les baisses de performances des animaux permettent aussi de compléter l’information issue de la surveillance de la maladie concernant la date probable d’introduction du virus dans les troupeaux. En effet, les baisses de performances sont décelables en moyenne quelques semaines avant que des signes ne soient détectés. Elles sont en outre très précoces dans les troupeaux où la maladie a été détectée tardivement. Cela indique que la circulation du virus dans les troupeaux est généralement antérieure (jusqu’à 10 semaines) à la détection de l’infection par les éleveurs.

Enfin, la vaccination contre le BTV-8 avec un vaccin inactivé est associée à une très légère baisse de fertilité (4%). Les pertes majeures de performances associées à l’exposition, comparées aux effets secondaires très limités de la vaccination, semblent justifier les stratégies qui ont été implantées sur le terrain.

 

Perspectives/impact à terme

La quantification des effets du BTV-8 et de la vaccination contre le BTV-8 sur les performances sont utiles (i) pour l’évaluation économique des conséquences de cette épizootie et (ii) pour l’évaluation des stratégies de maîtrise contre le BTV-8 (par exemple évaluation du ratio bénéfice-risque de la vaccination). L’évaluation de ces stratégies a posteriori fournit des éléments précieux d’aide à la décision, mobilisables en cas de ré émergence du virus.

Au vu des écarts de performances mis en évidence dans les troupeaux infectés, il serait intéressant d’évaluer si le suivi des variations de performances peut être intégré comme système d’alerte dans le cadre d’une surveillance syndromique de l’émergence d’épizooties (étude en cours au sein de l’UMR). Ceci nécessite d’étudier au préalable la capacité d’un tel système à détecter rapidement des écarts par rapport aux performances attendues, sans disposer d’information a priori sur la survenue et le moment d’une exposition des troupeaux dans une région.

 

Partenaires

Union Bretonne des Groupements de Défense Sanitaire, Direction Générale de l’Alimentation

 

Valorisation

Communications des résultats dans des groupes de travail avec des acteurs de la gestion sanitaire et contribution à la rédaction de documents à destination des conseillers en élevage et des éleveurs :

  • Dossier spécial Fièvre Catarrhale Ovine. L’écho Sanitaire. Le bulletin d’information des GDS bretons. Déc. 2010
  • Vaccination contre la FCO : quel impact sur la fertilité des troupeaux bovins ? L’institut de l’élevage. Collection l’essentiel. Juin 2012

 

Publications

  • Nusinovici S, Seegers H, Joly A, Beaudeau F, Fourichon C. 2011. A side effect of decreased fertility associated with vaccination against bluetongue virus serotype 8 in Holstein dairy cows. Prev. Vet. Med. 101:42-50
  • Nusinovici, S., H. Seegers, A. Joly, F. Beaudeau, and C. Fourichon. 2012a. Quantification and at-risk period of decreased fertility associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in naïve dairy herds. Journal of dairy science 95:3008-20
  • Nusinovici, S., H. Seegers, A. Joly, F. Beaudeau, and C. Fourichon. 2012b. Increase in the occurrence of abortions associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in naïve dairy herds. In press. Theriogenology 78:1140-51
  • Nusinovici S, Souty C, Seegers H, Beaudeau F, Fourichon C. Decrease in milk yield associated with exposure to Bluetongue virus serotype 8 in cattle herds. En révision (Journal of dairy science)
  • Nusinovici S, Seegers H, Souty C, Monestiez P, Joly A, Beaudeau F, Fourichon C. Infection par le virus Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation n°51 p 13
  • Nusinovici S. Infection par le virus Bluetongue sérotype 8 et performances dans les troupeaux bovins laitiers. Thèse d’université soutenue le 16 décembre 2011, Oniris, Nantes

Voir aussi

Simon Nusinovici INRA, UMR1300 BioEpAR, CS 40706, F-44307 Nantes

            simon (point) nusinovici (at) oniris-nantes (point) fr

Christine Fourichon Oniris, UMR1300 BioEpAR, CS 40706, F-44307 Nantes

            christine (point) fourichon (at) oniris-nantes (point) fr