En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Unité Horticole

Démarche Qualité - Certifications

INRAE, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020.

Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 273 unités de recherche, service et expérimentales implantées dans 18 centres sur toute la France. L’institut se positionne parmi les tout premiers organismes de recherche au monde en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et en écologie-environnement.

Il est le premier organisme de recherche mondial spécialisé sur l’ensemble « agriculture-alimentation-environnement ».

INRAE a pour ambition d’être un acteur clé des transitions nécessaires pour répondre aux grands enjeux mondiaux. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, l’institut construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Charte qualité des pomiculteurs de France - (QPF)

 
Logo vergers écoresponsables
Agrément Vergers écoresponsables 122-01

L’Unité Expérimentale Horticole a commencé une démarche volontaire d’Assurance Qualité depuis 2000.

La première étape fut l’adhésion en 2001 de l’Unité à la Charte de Production Fruitière Intégrée devenue en 2011 charte Qualité des Pomiculteurs de France (identifiable avec le logo Vergers Ecoresponsables). Cette démarche est accompagnée d’une procédure annuelle d’audit par un organisme indépendant, donnant lieu à un agrément PFI-QPF et contribue à la construction d’une dynamique qualité au sein de l’UE.

D’après l’Organisation Internationale de Lutte Biologique et Intégrée contre les animaux et les plantes nuisibles, la PFI est une production économique de fruits de hautes qualités donnant la priorité aux méthodes écologiquement plus sûres, minimisant les effets secondaires indésirables et l’utilisation de produits phytopharmaceutiques, afin d’améliorer la sécurité de l’environnement et la sécurité alimentaire.

Il est à noter que la Charte est reconnue certification environnementale de niveau 2 depuis 2013 par la Commission Nationale de Certification Environnementale du Ministère de l’Agriculture. Il existe 3 niveaux de reconnaissance, le niveau 3 correspondant à la certification HVE (Haute Valeur Environnementale). Le référentiel de niveau 2 révèle la mise en œuvre sur l’exploitation, des axes de progression environnementale et notamment les moyens de raisonner les intrants.

 

Cahrte PFI

attestation PFI 2015

Logo ANPP

                                                           

                                                http://www.pommespoires.com/ www.lapomme.org

Démarche Système de Management Environnemental (SME)

 

Depuis 2013, des Unités Expérimentales de l’INRA (dont l’UE Horticole) se sont engagées solidairement dans une démarche système de management environnemental (SME) basée sur la norme ISO 14 001.

Cette norme internationale (ISO signifiant International Standard Organisation) constitue un cadre définissant des règles d’intégration des préoccupations environnementales dans les activités des unités engagées.

La mise en place de cette démarche SME repose sur une démarche volontaire qui doit permettre :

  • de mieux connaître les impacts environnementaux générés par les activités de l’Unité Expérimentale Horticole;
  • de garantir le respect de la réglementation et d’être à même d’anticiper les évolutions;
  • d’être en mesure d’améliorer les pratiques dans une logique de progrès continu dans le sens d’une réduction des impacts environnementaux et de prévention de la pollution.

Cette démarche implique également que les intervenants, dans les bâtiments ou sur les parcelles de l’UE, qu’ils soient INRAE ou non, s’engagent à respecter la réglementation en matière d’environnement. Ainsi ils conviennent de s’assurer de ne pas engendrer de pollution ou de consommation de ressources injustifiée et de signaler à un agent de l’UE tout impact environnemental imprévu.
Le SME participe directement d’une inscription des activités de l’INRA et de l’Unité Expérimentale Horticole dans une logique de développement durable.

A ce jour, notre système de management environnemental est jugé en progrès notable par rapport à nos audits de 2015 et 2016, et cet excellent résultat permet le maintien de notre certificat collectif.

Cette démarche SME, initiée par la direction de l’Unité, animée par les correspondants SME et Qualité, et appropriée par l’ensemble du collectif de travail, participe directement d’une inscription des activités de l’UE dans une logique de développement durable.

En lien avec la politique collective SME, les objectifs prioritaires de l’UE Horticole peuvent ainsi être déclinés :

-             Respecter la réglementation en matière d’environnement et les autres exigences applicables,

-             Améliorer la maitrise de nos déchets,

-             Réduire et maîtriser les risques liés aux situations d’urgence (incendies/ explosions, pollutions accidentelles)

-             Quantifier, maitriser et réduire quand cela est possible nos émissions aériennes,

-             Quantifier, maitriser et réduire quand cela est possible notre consommation d’énergie et de fluides,

-             Quantifier, maitriser et réduire quand cela est possible notre consommation d’eau,

-             Limiter voire interdire le recours au produits phytosanitaires classés CMR (cancérigènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction).

                                                                     Site CNUE/SME

Indicateurs de Fréquence de Traitements phytosanitaires et d’amélioration des pratiques

Depuis 2011, L’UE suit plus attentivement ses Indicateurs de Fréquence de Traitements phytosanitaires (IFT) et mesure également l’impact des conditions environnementales et plus particulièrement climatiques sur la variation de ces IFT.

IFT = (Dose de substance active appliquée × Surface traitée) / (Dose de substance active homologuée × Surface totale de la parcelle).

En pommier, le contributeur principal à l’IFT est la tavelure qui représente entre 1/3 et la moitié des traitements, tavelure et oïdium représentant entre 50 et 60% des traitements.
Les IFT sont donc raisonnés par essais mais aussi par variétés, l’IFT moyen de l’UE se situe nettement en dessous de la moyenne régionale.

En poirier, le contributeur principal à l’IFT est également la tavelure qui représente de l’ordre de 60% des traitements. L’IFT a été réduit de 30 à 50% selon les années (et les conditions climatiques) depuis 2014, la stratégie de lutte contre la tavelure de l’UE ayant été réévaluée en ne traitant que les risques considérés comme les plus sévères par les modèles que nous utilisons.

Entre 2012 et 2015, le recours aux produits phytosanitaires classés CMR a été réduit, en diminuant leur IFT de 25% à 15% de l’IFT total. A partir de 2017, l’objectif est d'exclure le recours à ce type de produits mais aussi de limiter voire d’exclure le recours au glyphosate.

Chaque année une analyse des résidus de produits phytosanitaires sur fruits est réalisée par un laboratoire agréé indépendant, afin de démontrer à posteriori la qualité de notre raisonnement phytosanitaire.

GIRPA

• En complément, depuis l’hiver 2013/2014, des essais sont conduits selon le cahier des charges de l’Agriculture Biologique et depuis 2019 le dispositif est contrôlé par l'organisme ECOCERT, avec un supplément de parcelles engagées à partir de 2020.