En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Université d'Angers   IRHS

Accueil IRHS

Ombres chinoises sur rosiers européens

Old Blush, ancien rosier chinois introduit en Europe
L’introduction de rosiers chinois au XIXème siècle a durablement orienté la sélection en Europe.

Le XIXème siècle représente l’âge d’or de la création variétale en France et en Europe pour le rosier : de très nombreuses variétés ont été produites et des caractères innovants ont été sélectionnés notamment grâce à des croisements avec des rosiers chinois introduits à cette époque. Mieux comprendre comment la diversité génétique des rosiers obtenus en Europe à cette période s’est construite permettra de mieux raisonner la conservation des ressources génétiques mais aussi leur utilisation pour la création variétale actuelle et pour la recherche, par exemple en génétique d’association.

Pour cela, un échantillon de 1228 rosiers de jardin, principalement des XVIIIème et XIXème siècles, a été caractérisé avec 32 marqueurs microsatellites répartis sur le génome du rosier. Une analyse discriminante en composantes principales a mis en évidence une segmentation de l’échantillon en seize groupes génétiques. Une distinction claire a été trouvée entre les deux pools génétiques fondateurs que sont les rosiers européens anciens et les rosiers chinois. L’analyse temporelle de la structuration indique qu’au cours du XIXème siècle, le fond génétique des variétés de rosiers obtenues en Europe s’est rapproché progressivement de celui des variétés chinoises, jusqu’à en devenir difficilement distinguable.

Cette évolution du fond génétique démontre l’impact important sur le génome des hybridations réalisées dans le but d’introgresser, dans le matériel européen, de nouveaux caractères tels que la remontée de floraison mais probablement aussi certains types de parfums, des couleurs de pétales plus vives, etc.

Ce travail va notamment se poursuivre dans le cadre de l’ANR RosesMonde avec une étude similaire sur des variétés de rosiers des XXème et XXIème siècles.

Publication associée : Liorzou M, Pernet A, Li S, Chastellier A, Thouroude T, Michel G, Malécot V, Gaillard S, Briée C, Foucher F, Oghina-Pavie C, Clotault J, Grapin A (2016) Nineteenth century French rose (Rosa sp.) germplasm shows a shift over time from a European to an Asian genetic background. Journal of Experimental Botany, 67 (15) 4711-4725.
Partenaires : cette étude a été réalisée au sein de l’équipe GDO de l’UMR IRHS (Inra/AGrocampus/Université d'Angers), au cours de la thèse de Mathilde Liorzou (financée par le Ministère de l’éducation et de la recherche). Elle est intégrée dans le projet interdisciplinaire FloRHiGe (Pays de la Loire) avec comme partenaires principaux le CERHIO (UMR CNRS 6258), et les roseraies Loubert, du Val de Marne et de Nantes.