En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris

Site internet de l'UMR SECALIM

Comment comparer les nouvelles pratiques alimentaires en termes de risque ?

nouvelles pratiques alimentaires
Développement d'un modèle d’évaluation simultanée des risques chimiques et biologiques

Les consommateurs évoluent dans leurs pratiques alimentaires ; actuellement il y a une tendance à manger plus de produits crus, à consommer de façon régulière des graines ou des noix, à réduire les produits laitiers en les remplaçant par des produits à base de soja… Ces pratiques sont faites en toute bonne foi, mais peuvent présenter certains risques de santé.
Cette étude visait dans un premier temps à identifier ces nouvelles pratiques pour, dans un second temps, développer un modèle d’évaluation simultanée des risques chimiques et biologiques. Le fait de scorer simultanément, c’est-à-dire avec les mêmes critères, les risques chimiques et biologiques, permettait de classer les aliments ou les pratiques alimentaires en termes de risque. De par ses compétences dans les évaluations quantitatives des risques de santé liés à l’alimentation, l’enquête et le modèle ont été réalisés par l’unité SECALIM (Nantes) avec l’appui de l’unité MycSA (Bordeaux).
Une grande variété de dangers, incluant des microbes, des parasites, des mycotoxines, des allergènes et d'autres composés chimiques ont été pris en compte, ainsi qu'une gamme d'effets sur la santé tels que les toxi-infections alimentaires, l’anaphylaxie, le cancer, l’immunosuppression ou les troubles endocriniens. La hiérarchisation des risques appliquée aux résultats de notre enquête a révélé que la consommation régulière de noix pourrait être la pratique alimentaire émergente présentant le score de risque le plus élevé, en raison de la présence de l'aflatoxine B1 et de ses effets sur la santé (cancer du foie).
Le travail a permis de développer un modèle de comparaison de risques et de l’appliquer aux nouvelles pratiques des consommateurs. Le modèle a été testé sur des données françaises, mais il est générique (c’est-à-dire qu’il peut être utilisé par d’autres équipes de recherche qui souhaiteraient classer les nouvelles pratiques de consommation de leur pays).
De même, ce modèle gagnerait à être appliqué dans d'autres contextes afin d’évaluer sa robustesse et identifier les voies d’amélioration. Il serait alors un outil d’aide à la décision, utile aux pouvoirs publics.
Partenaires : cette étude a été menée dans l’unité SECALIM (INRAE-Oniris) de Nantes, en collaboration avec l’unité MycSA (INRAE) de Bordeaux.
Financement : Le département scientifique MICA (INRAE) a financé cette étude
Publication associée : Mounia Eygue, Florence Richard-Forget, Jean-Michel Cappelier, Laetitia Pinson-Gadais, Jeanne-Marie Membré. Development of a risk-ranking framework to evaluate simultaneously biological and chemical hazards related to food safety: Application to emerging dietary practices in France. Food Control. 2020. DOI : 10.1016/j.foodcont.2020.107279